30.3.13

Green-to-school

 Bo: ça brille dans cet arbre
Bo: woaw!
Bi: Tu l'as trouvé ?
Bo: YES!

(eh oui: j'ai enfin numérisé les 5 pages qui faisaient le chaînon manquant entre la bagarre contre Big Caterpillar et l'arrivée à l'école).


Bo: Hé! Bilou! Réveille toi! On est presque sorti de la forêt!
Bo: Mais où est-on, cette fois ?
Tr: Sur le chemin de l'école

B&B: de l'école ?
Tr: Oui. Je ne vois pas en quoi ça vous étonne.
Bo: On ne va quand-même pas y aller ?
Bi: Pourquoi pas ?

Bi: On devrait pouvoir y apprendre des choses utiles
Ou au moins trouver une carte de la planète.

Bi: Eh ? Ça va
Bo: C'est que ...
J'ai jamais été bon à l'école

Bi: Eh, relax!
Bi: On est pas des élèves! C'est juste pour poser quelques questions
Tr: C'est idiot de se cacher comme ça.

Bo: NOOooooN!

Tr: Quel bébé! Allez, prends ça et tais-toi!
Tr: STOP! C'est une pomme pour le maître!

Bi:Tu as bien gardé la gemme magique, hein ?
Bo: Oui, oui. Dans ma casquette.

Bo: C'est chouette: je peux y ranger pleins de trucs

Pp: Coucou!

Bo: Napin ? Qu'est-ce que tu fais dans ma casquette ?
Np: je m'ennuyais, au bois.

Np: L'ancien du village Champi voulait vous remercier. Les enfants sont sain et saufs.
Np: alors il m'a expédié à travers ta casquette magique.

Bi: et tu nous accompagne ?

Np: Froggy m'a tout raconté! Des bagarres! des monstres ! des pouvoirs magiques ...
Np: J'adore! je viens avec vous!

Np: au fait, vous allez où ?
Bi: à l'école !

NP: L'ÉCOLE !?
Np: euh ... j'ai oublié mes carottes ... à plus!
Bo: Eh ! j'ai mis une pomme dans ma casquette et maintenant, j'en ai trois!
C'est cool!
Je vais pouvoir en manger et je garderai la dernière pour l'instituteur.

Mmmh. Délifieuses. T'es fur que tu n'en veux pas ?
Bi: non, merci.
Bo: Tant pis!
J'ad0re les pommes

Haha! Encore ! Encore !

Bo: Tu rates quelque-fose!
Bi: Tu n'en prends pas un peu trop ?
Bo: Meuh non!

Bo: F'est vuste des Fruits et ...


Bi: Ça va ?
Bo: Ve veux mouriiiiiir (PS: 'pinpin' n'est pas le nom définitif du lapin, mais je ne lui avais jamais donné de nom en français jusqu'ici)

19.5.12

Une livrille ?

En cherchant des chouettes décors sur deviant art, j'en suis venu à me demander ce que donnerait une ville médiévo-chinoise si on la réalisait avec des livres...

Bon, la conversion en décor pour le niveau à plus ou moins échoué, malheureusement.

Enfin, il n'est pas exclu que je tente de le re-convertir pour certains niveau de la school zone, mais ça ne convient définitivement pas avec le style d'exploration minière que je souhaite pour la bibliothèque.

3.4.12

saxocampe

Voici donc le saxocampe, le premier rigolo de l'Océan mélodique que Bilou devra traverser. Ennemi ou NPC, l'avenir nous le dira. Il pourrait être dangereux une fois enrhumé, par exemple :P

22.3.12

Master Pad

L'inconvénient avec la nouvelle méthode, c'est que ça devient un peu difficile de faire le point sur "où j'en suis dans le dessin". Passage au bleu, encrage en deux couches, superposition pas toujours évidente à réaliser, puis re-bleus pour la génération de la forme à colorier ...

Puis il faut faire le montage, aussi. Si le "strip du crayon" m'a appris une chose, c'est bien qu'il faut rester souple dans sa mise en page jusqu'à ce que les dialogues finaux aient été définis. Certaines cases peuvent devoir être repensées, réordonnées, etc. Du coup, inutile d'attaquer les décors trop tôt ... et ça vaut probablement aussi pour la 2ème phase de bleus-de-couleur.

20.8.11

et maintenant la *vraie* mise en couleurs...

A partir de mon image scannée, j'obtiens donc un image vectorielle comme celle de droite, personnages colorés et noirs sur fond transparent. Je vais devoir exporter le noir et la couleur blanche séparément en .png, Gimp n'étant apparemment pas capable de convertir les chemins SVG en layers à la volée :P

Une fois les deux couches réimportées je peux maintenant gribouiller tout ce que je veux comme décor de fond (pour l'instant juste un fond uni :P) et passer à la mise en couleur ... la vraie.
Une sélection de la zone blanche me permettra de "ne pas déborder", parce qu'en fait, la définition des contours se fait à la souris, avec l'outil "pinceau". Eh oui, c'est encore ce qui prend le moins de temps. quelques traits ici et là pour la séparation entre les pieds et le corps du "pendat", etc. Pas besoin d'être hyper-précis puisque la plupart des jonctions sont masquées par la couche "noirs" ici en semi-transparent ... Ah, par contre, j'avais oublié les ombrages sur ce coup-ci.

Coloriage de prison ...

Changement de tactique: je ne "colorie" au marqueur que le contour des zones à isoler, et j'utilise le remplissage automatique d'Inkscape en demandant une zone systématiquement plus grosse que le contour exact. Je joue avec les guides pour repérer deux positions extrêmes sur le dessins de manière à redonner au "calque" noir la même taille que l'image d'origine (se baser sur le bleu, pas sur le vert.

19.8.11

couleurs: mauvais plan



J'avais donc réimprimé des "bleus" pour les colorer avec les marqueurs de ma fée... Et j'ai enfin pu tenter de réimporter les "coloriés" dans Inkscape ... bin c'est la cata.
- les marqueurs en question ne sont pas assez précis.
- en prenant la version "ombrée" comme base à colorier, j'ai des couleurs fantômes ici et là
- je dois ajuster la dimension du noir à celle des couleurs à la main. Une horreur.

24.7.11

png2svg ... un cran plus loin

J'ai passé la semaine dernière un bon moment à scanner des dessins d'animaux pour ma fée ... et en faire un montage pour faire le "diplome de petit fermier" du Fagotin. Le truc consistait à répéter plusieurs fois la conversion de chemins avec des niveaux de seuil variés pour inclure plus ou moins de teintes. Mais il y a apparemment mieux:

1. J'ouvre mon image .png dans inkscape, je choisis Path->Trace Bitmap. Cette fois-ci, alors que je m'apprête à règler le seuil pour un scan unique (single-scan, brightness cutoff), je remarque une option "multiple scan: brightness steps"... pour créer un groupe de chemins. Exactement ce que j'avais fait à la main la fois dernière ^^".

Mon but, cette fois ci, c'est d'avoir un personnage noir et blanc qui pourrait être placé devant n'importe quel fond, condition indispensable pour faire un montage BD et une mise en couleur (cf. plus bas). Je dois donc "dégrouper" les différents chemins monochromes ... bon, moi je fais ça avec la fenêtre "éditeur XML". Si vous connaissez mieux, ga je gang.

Pas de chance, par contre, plutôt que d'avoir un "masque" blanc par-dessus un fond bleu, j'au eu un "masque bleu troué" à travers lequel apparaît le fond blanc. Pas de panique, il me "suffit" de sélectionner bleu puis blanc et de faire "exclusion" dans les opérations booléennes pour n'avoir plus que ma découpe blanche.

Et voilà le travail ^_^. Une pieuvre "solide" aux beaux contours lisses et sans les artéfacts du scanner, que je peux placer devant n'importe quelle image de fond -- donc prête à l'emploi pour une BD. Celà dit, je triche un peu puisque le "fond bleu" était déjà présent sur l'image bitmap. Pour que ce soit utile dans le montage des planches de Bilou, il faudra encore que je puisse avoir "l'équivalent de ce bleu".

Et pour ceux qui se demanderaient pourquoi j'en fait tout un foin alors que "pour l'histoire du crayon, j'avais quand même bien dû faire pareil", je répondrai qu'à ce moment-là, j'avais l'outil "lasso magique" de Photoshop. Là, je n'ai plus accès à totoshop. Je tente de me débrouiller sous Linux.